Arrivée en Turquie

Au jour le jour

Arrivée en Turquie

Avant de vous raconter notre arrivée en Turquie, voici quelques photos de notre séjour à Chios. Cette île ne fait pas partie des Cyclades et nous a semblé relativement préservée du tourisme ! En effet, le bateau était plutôt plein d’habitants qui rentraient chez eux, nous n’avons croisé que quelques groupes en car, la plupart des touristes devant louer une voiture individuelle. Bref, une île avec des paysages somptueux, des maisons peintes en noir et blanc, des villages en pierre aux rues étroites et des plages… vides ! Le faible trafic et le fait de pouvoir camper sur la plage en font un petit paradis du vélo 🙂

Pour notre arrivée en Turquie par le bateau du soir, aucune inquiétude pour trouver un bivouac, ça ne sera pas nécessaire car le réseau warmshowers (le couchsurfing des cyclistes) est extrêmement actif ici !!! Nous faisons route vers Alaçatı, où Cüneyt et Gülay nous réservent un accueil chaleureux !

Ils nous convainquent de rester un peu plus en leur compagnie et nous restons donc une deuxième journée où nous profitons des environs et d’un peu de temps pour prendre soin du site Web (ça ne se voit pas, mais c’est mieux qu’avant ;)). Le réseau warmshowers marche si bien dans cette région que nous avons dû décaler notre rendez vous avec notre hôte du lendemain !

Cüneyt parle un français excellent car il a étudié puis vécu longuement à Strasbourg. Il est architecte et travaille sur des chantiers superbes de rénovation des vieilles maisons en pierre du village, celui qu’il nous a montré prépare l’ouverture prochaine d’un restaurant !

Gülay pour sa part est la directrice du meilleur café d’Alacatı ! (En toute objectivité). Köşe kahve, le “café du coin”, en plein centre.

Tous deux sont extrêmement accueillants, et nous nous sentons vraiment bien en leur compagnie ! On espère sincèrement les revoir ! (Il faudra venir nous voir en France !!)

Alaçatı est une petite ville qui nous aura beaucoup plu ! Le centre ville est superbe, la mer et les plages (du bon vent pour la planche à voile et… les éoliennes) sont toutes proches, et pour l’instant la Turquie ressemble fort à l’Europe. Ce n’est pas très surprenant car la côte méditerranéenne à cette réputation, bien méritée. Par ailleurs les touristes n’ont pas encore envahi le paysage, même si cela va arriver bientôt… Une destination à recommander pour les vacances de pâques !

Pour les prochains jours, nous prévoyons de nous rendre à Güzelbahçe chez notre hôte warmshowers suivant, puis chez Tulin, la maman d’Inci que Stéphanie à rencontrée aux États-Unis. Sur la route nous traversons un très joli village nommé Barbaros :

Les distances sont relativement courtes, on pense donc dédier une journée à la réparation de notre plateau avant, qui est franchement usé… Mais Devrim, notre WS, nous a parlé d’un petit café vélo près de chez lui, on y passe par curiosité et le mécano nous a fait des merveilles ! (Plus de détails ici)

Devrim travaille parfois de nuit dans son école qui fait aussi pension, et on tombe mal ce soir là. Malgré cela, il n’a pas manqué de préparer un superbe dîner pour nous que nous partageons avec sa famille et leur voisin, Nevzat qui nous héberge. Nous préparons une tarte au citron pour le dessert, que les enfants ont adorée et que les voisins ont pu goûter 🙂 On se dit que cuisiner est une bonne façon de partager et de remercier au moins un peu ces familles qui nous accueillent !

Comme nous sommes libérés de notre problème de plateaux, le lendemain nous rejoignons Devrim sur sa pause déjeuner. Nous passons un moment très agréable et il nous fait visiter quelques endroits intéressants de la ville où il travaille. En particulier un chantier de bateaux viking d’époque, fondé par un professeur passionné qui en a fait un vrai laboratoire d’archéologie expérimentale ! Il fait naviguer des bateaux sans clous, tout est lié par de la corde et des chevilles en bois !

Nous rejoignons Tulin chez elle, elle habite au dernier étage d’un immeuble avec une vue panoramique magnifique… autrement dit c’est super haut 😀 Nous sommes de nouveau merveilleusement reçus, en plus le ramadan commence ce jour là, on a donc le plaisir d’accompagner Tulin pour le dîner quand elle termine le jeûne, et on mange donc très copieusement d’excellentes spécialités Turques 🙂

Nous saisissons l’occasion de laisser le vélo pour une journée pour nous rendre à Ephese ! C’est un peu l’aventure, mais Tulin nous aide bien à préparer l’expédition, qui nous fera prendre un total de 6 bus tout de même 🙂

Ephese c’est très beau, Stéphanie aurait pu vous le dire puisqu’elle y est déjà allée il y a 8 ans. D’ailleurs elle ne s’en rappelait pas… (c’est complètement exagéré, je n’étais pas complètement sûre mais quand on est arrivés sur le site, je m’en suis souvenue immédiatement ! – Stéphanie) Pour voyager c’est pratique on peut refaire les même choses toutes les décennies 🙂 Bon, et si comme moi vous espériez voir le temps d’Artémis à Ephèse, et bien il n’existe plus

Nous retrouvons le vélo le lendemain pour une journée pas top top de sortie de ville. Izmir c’est très grand, on aura notre lot de côtes absurdes, rue qui débouchent en plein sur une autoroute, contresens de 4 voies sur le “trottoir”, détours pour éviter les sections dangereuses, passage à niveau sans le passage (ni veaux), chiens pas sages non plus…

Bref, à force on finit par retrouver la campagne et les bivouacs faciles. La température en journée est très élevée et nous décidons d’adopter la méthode du lever à 5h du mat, histoire de rouler un peu au frais. Ça marche pas si mal que ça et on trouve pour le déjeuner des restaurants ombragés où l’on peut faire de longues pauses (en gros de 12h à 16h).

Le ramadan à commencé le 15, donc la journée ça ne déborde pas d’activité, même si les cafés restent plein. En général les gens ne consomment pas et se retrouvent simplement là (probablement comme chaque jour de l’année, le thé ou le café en moins). Certains ont un thé ou un ayran quand l’heure s’approche du déjeuner. C’est un peu gênant de manger devant des personnes qui font le jeûne, alors on essaye de privilégier les restaurants, qui sont ouverts même s’ils sont très vides.

Ça reste très facile, pour rappel le pays est laïc et clairement tout le monde n’est pas pratiquant, on imagine qu’en Iran ça serait plus coton de déjeuner… (?)

Toutes les personnes que nous croisons sont très sympathiques, et j’ai donc de nombreuses occasions de pratiquer le turc ! C’est encore le début mais je commence à comprendre pas trop mal les choses basiques et à pouvoir échanger simplement… Stéphanie apprend quelques mots chaque jour aussi !

Dernière chose à mentionner, au moment où je vous écris nous mangeons notre… deuxième déjeuner ! On avait bien faim suite à un léger problème d’intendance hier soir, donc on en profite !!

Grosses bises à tous, et le prochain article il y aura une surprise !!

11 COMMENTS
  • Brigitte COUVREUR
    Reply

    Vous avez le chic pour nous tenir en haleine : une surprise au prochain article ? j’ai hâte !!!
    Toujours de beaux paysages , de belles personnes et des belles assiettes très appétissantes !!!
    Gros bisous à vous 2 , bonne route !

  • Anita
    Reply

    Brigitte a raison, on attend avec impatience le prochain épisode des 2 globe trotteurs partis à la rencontre d’autres cultures, avec quelques surprises souvent bien sympathiques, des rebondissements. On est devenus addicts et c’est notre meilleure série

  • joel B
    Reply

    C’est vraiment beau!
    Et si en plus tu nous reviens avec une langue apprise ou comprise par pays tu vas dégouter Joachim.
    Tune ne nous parles pas des courbatures et des crampes, je trouve ça louche.

    Enjoy !!

    1. Claude Perdigou
      Reply

      Je lui laisse toutes les langues d’Europe de l’est !! Pour l’instant je n’ai de connaissance significative qu’en Turc, je suis pas sûr de pouvoir en faire autant avec le Farsi et le Chinois :O

      Côté fatigue musculaire ça va pas mal, on a pris le pli, et puis ces jours ci c’est la première fois qu’on reste longuement quelque part depuis le départ, et on en profite pour bien récupérer !

  • Élisabeth
    Reply

    Je vous trouve très beaux et très épanouis. C’est vraiment très chouette de vous voir comme ça. Bravo. Bises

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Ooooh, merciiii !! 😀

  • Pascal
    Reply

    J’ai gardé un très bon souvenir d’Ephèse… mais je crois que j’avais encore plus aimé Pamukale (j’espère que vous y passerez !)
    Sinon, dans mon souvenir, il y avait des ânes (les animaux, pas les chauffards) sur les autoroutes turques… donc pourquoi pas un tandem ? 😉

    Continuez à profiter, ça fait plaisir de vous lire

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      On y est allés aussi ! 🙂 On a adoré l’eau thermale ! 😉
      Merci pour les encouragements ! Ca fait toujours plaisir de vous lire pour nous aussi !

  • Flo
    Reply

    Des drakkars en Turquie ?! O_o
    Bon, ces baroudeurs (pas autant que vous cela-dit) de Vikings sont sans doute passés dans le coin, mais de là à refaire leurs bateaux… Vous en savez plus sur ce constructeur naval fou ? =-)

    1. Claude Perdigou
      Reply

      J’ai trouvé quelques infos supplémentaires :
      http://www.lefigaro.fr/sciences/2007/11/24/01008-20071124ARTFIG00191-une-galere-sur-les-traces-des-anciens-phoceens.php

      Et le nom de l’archéologue qui s’est lancé dans ces reproductions : Osman Erkurt

  • Sandrine
    Reply

    Tout simplement mille bisous qui reflètent les mille pensées de vous lire et de partager notre jolie aventure ! 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *