Voyages en bus

Au jour le jour

Voyages en bus

Après la semaine passée en compagnie de Julie, qu’elle va vous raconter dans son article prochainement, nous reprenons un peu le bus pour parcourir les grandes distances du Kurdistan turc.

Julie a pu prendre un bus pour Erbil depuis Diyarbakır, et nous décidons de nous y arrêter quelques jours afin de visiter la vieille ville. Cette ville a été le théâtre de nombreux affrontements ces dernières années et elle en reste balafrée. La moitié de la vieille ville est complètement bloquée. Les bâtiments ont été pour la plupart très endommagés et il n’a pas encore été question de rouvrir à la population cette large portion de la ville.

La présence policière et militaire est très visible, des tanks sont présents aux grandes intersections, et beaucoup de patrouilles ont lieu. Il est aussi notable que de nombreux blocs de la ville sont des terrains militaires cloisonnés par des murs et des barbelés.

Cependant la ville est extrêmement agréable ! C’est la première ville de Turquie où l’on se sent aussi bien, les mœurs sont plus libres, la joie ambiante est palpable, la population assez jeune et les rues hyper vivantes. Il y a même… un restaurant végétarien !!!

Notez que durant tout ce que je raconte dans cet article, je suis malheureusement affaibli par une turista dont j’aurai bien du mal à me débarrasser, c’est pour ça qu’il s’écoule beaucoup de jours mais que, somme toute, il y a peu de photos et de choses à raconter 😉

C’est aussi pour cette raison que nous décidons de rester à l’hôtel, mais nous n’avons pas manqué de contacter la communauté warmshowers locale ! Ferat et son association de vélo mettent à disposition une chambre pour les cyclistes de passage au sein de leur atelier ! C’est super pratique, même si on n’en a pas profité on a eu le plaisir de passer une soirée avec lui et l’un de ses amis.

Ils organisent des sorties à vélo et l’ambiance à l’air drôlement chouette ! Ils nous ont raconté une excursion au Kurdistan irakien ainsi qu’en Géorgie. Voici leur page Facebook, et quelques photos de Diyarbakır.

Après Diyarbakır nous prenons de nouveau un bus direction le lac de Van. Notre première escale sera à Tatvan, sur la rive ouest du lac. C’est un lac un peu bizarre, il est immense et a été formé par l’éruption d’un volcan qui a bloqué l’eau dans ce bassin gigantesque. Ce qui est inattendu c’est qu’il ne s’écoule nulle part ! Aussi, c’est un peu une mer, l’eau est salée et basique, pour votre culture cela s’appelle un lac endoréique 😀

Nous nous arrêtons à Tatvan justement car le volcan responsable de cette noyade de dimension quasi biblique se trouve juste à côté. Son cratère est gigantesque et abrite quelques lacs, l’un bleu et froid, l’autre vert et chaud ! Par contre pour y accéder c’est un peu coton… Le vélo étant clairement exclu (pas fous hein !), on décide de tenter de faire du stop. On se prend un petit dolmuş jusqu’à l’entrée de la route qui monte, on se fait prendre en stop assez rapidement mais… jusqu’au village 3km plus loin.

Il s’avère que la plupart des voitures s’arrêtent là, et peu de monde entame l’ascension du volcan lui même. On a beaucoup de chance car on aura finalement attendu que très peu (peut être 30min ?) et une voiture de 4 jeunes qui partent justement pic niquer dans le cratère s’arrête et nous embarque ! En plus du transport sympathique, ils nous proposent de partager leur picnic (pastèque et poulet grillé au barbecue mobile :p), nous initient à des danses folkloriques et nous font visiter les différents lieux géothermiques du coin ! Bref on passe une superbe journée dans un cadre magnifique et en très bonne compagnie 🙂

En quittant Tatvan pour aller vers Van, nous prenons le ferry qui traverse le lac. C’est depuis celui-ci que je vous écris. C’est un train-ferry, qui assure la liaison des voies de chemin de fer de chaque côté, car le projet du train Trans Asiatique passe justement par là. Ce train d’Istanbul à Singapour n’existe toujours pas, mais de nombreuses sections sont prêtes. Jusqu’en 2015 la ligne Ankara – Téhéran fonctionnait, et pour raccorder les morceaux les wagons prenaient le bateau !

Les ferry les plus anciens mettent 4.5h, deux nouveaux ferrys ont été construits qui traversent en 3.5h. Malheureusement, depuis que la ligne ne fonctionne plus seul le fret emprunte ces navires, et on vous laisse voir ce que ça donne avec cette très belle série de photos par Stéphanie !

On vous embrasse et à bientôt chez nos Warmshowers de Van !

8 COMMENTS
  • Juliette
    Reply

    C’est une sacrée épave ce ferry ! Je ne savais pas qu’on pouvait transporter des wagons en bateau, ça doit prendre un peu de temps de démonter le train, de tout faire passer et remonter. Et sinon, on vous parle des élections ? Bises

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Nous non plus… Claude s est renseigné et en fait c’est assez répandu! On n’a pas assisté à la manoeuvre par contre. Pour les élections, je t’ai répondu dans le post suivant. Bises!

    2. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Nous non plus… Claude s est renseigné et en fait c’est assez répandu! On n’a pas assisté à la manoeuvre par contre. Pour les élections, je t’ai répondu dans le post suivant. 🙂 Bises!

  • Anita
    Reply

    Quelles aventures ! Et le voyage dans le ferry rouillé, pas rassurant mais on voit qu’avec l’expérience plus rien ne vous arrête !
    Quelle chance d’avoir partagé de bons moments avec ce groupe de jeunes, vous parliez quelle langue , le turc parle presque couramment par Claude? Les paysages sont toujours aussi grandioses et merci de donner le lien pour les mots compliqués, en français ça serait encore mieux. Bisous

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      L’article wikipedia en français n’existe pas, tu te lances pour proposer une traduction? 😉

  • Christine
    Reply

    Très dépaysantes les photos de la ville!
    Quelle belle escapade dans le cratère du volcan avec de jolies prises de vue pleines de joie!
    Par contre pas la trouille avec la rouille?

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Non on n’était plutôt contents d’être en vadrouille sur cette dépouille! 😉

  • Anne-Laure
    Reply

    Quel rafiot!! Félicitations pour votre bravoure 🙂 Merci encore pour toutes ces superbes photos et rencontres que vous nous faites partager, c’est si beau! Merci pour le nouveau mot de vocabulaire aussi 😉 Bon rétablissement de turista, prenez bien soin de vous :*

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *