Casse-têtes consulaires

Trucs et astuces

Casse-têtes consulaires

Pour tous les voyageurs à vélo qui vont de l’ouest vers l’est, Téhéran est une pause obligatoire : il faut y préparer tous les visas pour la suite du voyage !

Notre séjour dans la capitale à iranienne a donc ressemblé à ça :

On  passé quelques heures sur la fabuleuse ressource que sont le forum et le site caravanistan pour tout préparer : imprimer les bons documents, faire les demandes dans le bon ordre pour ne pas rester bloqués 3 semaines à Téhéran ou pire, se faire chasser du pays avant que notre visa soit fini.

En pratique, voici un résumé de ce que l’on a fait :

Visa iranien

On vous en avait parlé, on l’avait obtenu à Athènes en Grèce.

Lettre de non objection pour le visa chinois

La Chine demande une lettre de notre ambassade pour pouvoir faire le visa. C’est la 1ère chose qu’on a faite, on est allés à l’ambassade française pour faire la demande (pas possible de faire la demande par mail). Attention, tout objet électronique est interdit dans l’ambassade et il n’y a aucun endroit pour laisser nos affaires. Heureusement, j’ai pu faire la demande pour nous deux et Claude est resté dehors avec nos affaires.

J’ai fait semblant d’avoir un programme très précis pour notre voyage en Chine (on faisait comme si on allait en Chine depuis Téhéran en avion) et n’ai pas pu donner une adresse en Iran. J’ai expliqué qu’on était hébergé par un ami, la fille de l’ambassade m’a demandé “j’espère que ce n’est pas couchsurfing ?!”, j’ai répondu “évidemment” que non, c’est un ami de longue date de Paris (hum hum…). Autre fun fact, elle s’étonnait de voir que nous étions nombreux à vouloir prolonger notre voyage de l’Iran à la Chine. Apparemment, elle n’a pas du tout conscience qu’on fait tous cette demande à Téhéran car c’est le seul moyen d’avoir un visa chinois sur la route… (et que l’on ne fera jamais ce que l’on leur a dit une fois le visa obtenu)

Le lendemain matin, la lettre est prête !

 

Photocopies et passeport

Après la lettre de non objection, nous avons passé un certain temps à trouver un photographe (hop le lien si vous avez besoin) pour faire des photos d’identité (avec et sans voile pour moi) puis faire une centaine d’impressions/photocopies…

 

Visa ouzbek

Arrivés à l’ambassade, il n’y avait pas grand monde, nous avons déposé notre dossier jeudi (photocopies passeport, visa iranien, photos et formulaire). On est revenus mardi, nos visas étaient prêts, ils les ont ajouté dans nos passeports sur place en échange de 110$ pour les 2. Un homme de l’ambassade nous a dit qu’à partir du 15 juillet, il serait possible de faire toutes les démarches en ligne.

 

Visa chinois

Avant de partir, Claude vous avait expliqué qu’on allait galérer à obtenir ce visa. Entre temps, les règles ont changé et l’ambassade chinoise s’est remise à délivrer des passeports avec 3 mois de validité (avant c’était 1 mois de délai pour rentrer sur le territoire chinois, ce qui est trop court pour notre mode de voyage escargot). Bonne nouvelle pour nous, nous avons donc pu faire la demande ! 🙂

Les choses se compliquent quand on voit la liste des justificatifs à apporter : billets d’avion, réservations d’hôtels pour chaque nuit (!!), relevés de comptes bancaires, justificatif d’assurance, itinéraire précis, lettre de l’ambassade… On a donc passé une après-midi à “réserver” billets d’avion et nuits d’hôtels pour un voyage de quasi 3 mois en Chine avec une excursion en Thaïlande entre les 2 (pour avoir un visa plus long avec double entrée). Si certains ont besoin de faire la même chose, voici l’itinéraire que l’on avait concocté (on s’est renseignés pour donner un itinéraire touristique crédible…). Pour les réservations, on a utilisé le site yatra.com qui permet de prendre un billet d’avion sans la payer de suite. S’ils ne reçoivent pas l’argent sous 3 jours, le billet est annulé. Pour les hôtels, on a utilisé booking et on n’a pris que des hôtels où il n’y avait pas besoin de payer de suite et où l’annulation était gratuite (sauf un où je me suis plantée… oups !).

Avec tout ça, on a déposé notre dossier jeudi, ils ont gardé nos passeports, on est allés payer 120$ à la banque en face et le mardi on a récupéré nos passeports avec les précieux sésames dedans ! Résultat : on a 3 mois pour entrer dans le pays et on a un visa de 50 jours avec double entrée (sachant que sur place, il devrait être possible de l’étendre si besoin). Note : on aurait du prévoir un itinéraire un tout petit plus long pour avoir un visa de 60 jours et non 50 (on pensait que c’était 30 ou 60).

 

Extension de visa iranien

Notre visa iranien est de 30 jours, nous aimerions rester quelques jours de plus dans l’idéal. Nous avons donc demandé une extension de visa. En théorie, elle est facile à obtenir quelques jours avant la fin du 1er visa. En pratique, un français avec qui on est en contact sur facebook s’est vu refusé son visa et nous voulions demander cette extension de visa 2 semaines en avance (on en avait besoin pour le visa turkmène…). Du coup, on n’était pas très confiants…

On est donc allés au bureau de l’immigration à Téhéran. Comme on a un visa demandé à l’ambassade et non obtenu à l’aéroport à notre arrivée en Iran, on doit aller non pas dans l’endroit où les touristes font leur extension mais là où les iraniens font leurs demandes.

C’était ubuesque, on a dû faire la queue pour récupérer un formulaire (là on a eu du bol et un mec nous en a apporté un), refaire la queue au même endroit avec les formulaires signés pour avoir le tampon du “big boss”. On est allés payer ce qui nous a permis de récupérer un dossier rose. Puis on est allés au bureau 5, la fille a rangé nos papiers dans le dossier rose et a collé un autocollant sur nos passeports. Elle nous a envoyé à la file 6 (à côté, et évidemment à chaque fois il faut faire la queue en essayant d’éviter que tout le monde nous passe devant), une autre fille nous a collé un autre autocollant sur nos dossiers puis … nous a renvoyé à la file 5 !! Autant vous dire qu’il y aurait quelques améliorations de process à faire ! 😉

Le lendemain matin, on a récupéré nos passeports avec 20 jours d’extension, parfait, ça nous suffisait ! 🙂

 

Visa turkmène

On arrive à la fin de notre périple administratif. Pour l’instant, tout s’est bien passé, on s’apprête à affronter le pire cauchemar de tous les voyageurs le long de la route de la soie : les turkmènes !!

Il est impossible d’obtenir un visa touristique sans prendre un tour et dormir dans des hôtels 4*, nous demandons un visa de transit de 5 jours. Pour l’avoir, il faut donc montrer le visa du pays suivant (Ouzbékistan dans notre cas) et donner les dates de précises de passage à la frontière (avec aucune possibilité de négocier, d’où l’importance d’avoir notre extension de visa avant).

Les taux d’acceptation des dossiers sont très variables et a priori, il n’y a pas de bonne raison d’être accepté/rejeté. Par exemple, des groupes d’amis ont 3 demandes acceptées et 1 refusée… Les voyageurs se refilent les “plans” : il semblerait qu’il soit mieux vu que les hommes soit rasés sur les photos, la lettre de demande devrait être manuscrite (je n’ai tellement plus l’habitude d’écrire à la main que j’en ai eu mal au poignet !  Et finalement… ils ont pris la lettre imprimée ^^)… On a fait les bons élèves et on verra bien ce que ça donne !

On attend maintenant la réponse. Si tout va bien, on récupérera notre visa à Mashad (à l’est du pays). Et si ça ne marche pas, on activera le plan B : aller à Baku, traverser la mer caspienne en Ferry jusqu’au Kazakhstan, ce qui impliquera évidemment d’autres démarches consulaires… chouette ! 😉

On croise donc fort les doigts !!

Mise à jour du 06/08/18 : finalement, on a appelé l’ambassade turkmène 10 jours après avoir déposé notre dossier et on a eu la confirmation que notre visa de transit était accepté ! On l’a récupéré à Masshad en quelques heures (il a tout de même fallu re-remplir le même formulaire qu’au dépôt de la demande). Tout s’est bien passé aux frontières. 🙂

7 COMMENTS
  • Béatrice
    Reply

    Oh là, là, je vous admire, sincèrement … quelle ténacité ! Mais aussi que de préparatifs en amont, il ne faut vraiment rien laisser au hasard … Bravo pour votre courage et votre pugnacité. Merci pour vos récits qui nous font voyager … jusque dans les dédales des différentes administrations. Et on dit que la France est très “administrative” …
    Encore merci et bonne route à tous deux.

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Merci Béatrice ! Clairement, l’obtention de l’extension du visa iranienne nous a fait relativiser sur l’efficacité de notre système administratif français ! 😉

  • Flo
    Reply

    Quel bazar… Néanmoins le plaisir de détourner les propres règles d’un système absurde doit réconforter un peu ! 😉
    On croise les doigts pour le Turkménistan !

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Clairement, on en ressort pas peu fiers une fois qu’on a tous les graals en main ! 😀

  • Foot, voile et dromadaires – Tandemonde
    Reply

    […] du Monde pour ce.lles.eux qui ne l’ont pas lu). Pour rejoindre la capitale et commencer les démarches de visas rapidement, nous avons pris le […]

  • Sylvie
    Reply

    De quoi avoir envie d’abandonner !! Bravo vous avez tenu bon !!
    Sans vous etre documente rigoureusement avant et sans la préparation de votre voyage, vous n’auriez pas pu arriver jusque là ! Cela semble en valoir la peine au vu des photos et articles suivants 🙂

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Merci Sylvie ! 🙂 Pour être honnête, on a aussi eu beaucoup de chance : les règles qui ont changé dans le bon sens et… le visa turkmène accepté ! \o/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *