C’est quoi ce barda ? Les vêtements

Trucs et astuces

C’est quoi ce barda ? Les vêtements

Qu’emmène-t-on comme habits pour partir un an à vélo et affronter un large spectre de températures ? C’est la question à laquelle je vais répondre en détaillant le contenu de nos sacoches arrières. Nous avons une sacoche chacun, nous les reconnaissons à leur stickers réfléchissants à l’arrière : le pingouin pour moi, l’hippopotame pour Claude (aucune conclusion à en tirer 😉 ).

Le contenu est quasi identique, je vous détaillerai principalement la mienne. Pour les choses que nous partageons, je porte les 2 serviettes (microfibres) et Claude, la trousse de toilette et le cadenas.

Par contre, quand on prend une photo, les styles sont assez différents :

 

Contre la pluie comme le vent, nous avons chacun une veste et un pantalon gore-tex. C’est clairement un investissement mais ça vaut vraiment le coup si vous partez longtemps. On avait acheté les pantalons aux soldes l’été dernier, on les avait reçus par hasard juste avant notre départ pour trois semaines de vélo en Bretagne et en Angleterre (Tour de Manche) et avec le recul, ça nous a sauvé nos vacances ! Avec quatre jours sans pluie sur trois semaines (la pluie en Bretagne ne serait donc pas une légende ?), c’était plus qu’agréable de rester à peu près au sec (à peu près car ça finit toujours par percer s’il pleut vraiment fort trop longtemps). Dans ces moments, tout est question de moral et quand on est mouillés, le découragement arrive vite.

On a aussi une doudoune en duvet pour les pauses ou le bivouac par temps froid. Comme je suis très frileuse, la mienne est ultra chaude (selon le vendeur du vieux campeur, je suis sensée être bien jusqu’à -15°C !). En pratique, je n’ai pas encore souffert du froid (faut dire qu’on a eu du bol en partant, on a évité les grosses gelées), espérons que ça dure ! Claude quant à lui, n’a pas encore sorti la sienne.

Pour s’habiller en haut, nous avons chacun 4 tshirts (dont un débardeur pour moi), 2 t shirts à manche longue et polaires (1 pour Claude, 2 pour moi dont une veste épaisse en merinos). Pour les t shirts, on a investi dans du mérinos (on a mis les liens des sites de vente privées dans cet article) qui a la super propriété de ne pas sentir mauvais. Et ce, même après plusieurs jours de vélo ! (devinette : à votre avis, quelle est la durée max pour un t-shirt ?) En plus, ils ressemblent à des t-shirts normaux, ça évite l’effet extraterrestre de la tenue lycra cycliste quand on arrive dans les villes… (puis vu à la vitesse qu’on va, une telle tenue ne nous servirait à rien !)
Si on voulait s’alléger, honnêtement, 3 tshirts sont suffisants (voire 2 pour voyager en ultra léger dans les pays secs) : 1 pour la journée, 1 pour le soir après la douche/dormir et 1 de rab si le 1er se mouille.
Par temps frais, on roule habituellement avec t-shirt + t-shirt à manche longue + gore-tex. J’ai seulement porté une polaire à quelques occasions (et Claude non bien sûr). J’avais pris 2 polaires pour en avoir une de jour/une de nuit mais a priori, une seule est aussi suffisante (je a garde tout de même en prévision du froid qui va arriver).

Pour le bas, nous sommes partis avec 2 pantalons de rando chacun (dont 1 convertible), 2 collants en mérinos, 1 cycliste de vélo pour moi (2 pour Claude) et 1 short pour moi. Nous nous sommes débarrassés d’un cycliste chacun (du coup je n’en ai plus), 1 collant pour Claude (vous imaginerez aisément qu’il ne s’en servait pas beaucoup) et de mon short. Les collants nous servent de pyjama l’hiver et se glissent sous un pantalon s’il fait vraiment froid. Si vous voulez voyager à vélo, 2 pantalons ne sont pas indispensables (possible de remettre le même, de mettre un collant/leggins ou à la rigueur de combiner un short et un collant…).

Côté couleur, je vous déconseille tout ce qui est foncé pour les t-shirts et pantalons, on sent vraiment la différence en plein soleil. Les couleurs trop claires (blanc, crème…) sont elles aussi à éviter, ça se salit vite et peut devenir transparent (pas top dans certains pays). Quand ça tape vraiment, pour éviter les coups de soleils, je me couvre les bras. Si c’était à refaire, je prendrais mon t-shit à manches longues le plus fin d’une couleur claire (et non bleu foncé) et une taille au dessus pour qu’il soit bien ample (plus aéré et plus agréable sous le soleil).

En termes de sous-vêtements, j’ai 7 culottes et Claude a 5 caleçons (on pensait avoir le même nombre mais Claude m’avait piqué mon shorty ^^). On a du mérinos et du synthétique, le mérinos est un peu plus agréable mais sèche moins vite (Claude : moi j’ai du mérino et un slip français sur le thème vacances offert par mes collègues). J’ai aussi 2 brassières de sport qui offrent un meilleur soutien que les soutien-gorge, ce qui s’avère utile dans les chemins caillouteux. J’utilisais exclusivement celle en mérinos et ai changé depuis l’Iran et les fortes chaleurs pour la synthétique, la première était trop épaisse et trop chaude. Les filles, si vous partez dans des pays chaud, vérifiez que votre brassière est bien respirante (j’ai découpé une partie de la mienne qui avait 3 couches de tissu sinon !). Et niveau chaussettes, on a 5 paires chacun (les normales sont en merinos et on a respectivement 1 et 2 paire(s) chaudes pour Claude et moi), mais 3 (dont 1 chaude) auraient été suffisantes.

Niveau chaussures, on a 2 paires chacun : des sandales de rando (avec lesquelles nous pédalons, en témoigne notre magnifique bronzage) et des chaussures semi-montantes de rando gore-tex. Elles étaient complètement imperméables mais nos 2 paires se sont trouées depuis le début du voyage. On avait pris des chaussettes imperméables, on les utilisera aux prochaines pluies !

On a enfin quelques accessoires : gants et sous-gants, buffs, bonnets plus un bandeau pour moi (pour se réchauffer les oreilles quand il faut froid ou qu’il y a du vent).

A tout cela, il faut ajouter la tenue que je portais en Iran : longue chemise et voile, j’ai donné la première en Ouzbékistan. Dans mes précédents voyages, j’avais aussi une petite robe qui est assez pratique pour aller se doucher/se changer à l’abri des regards, ou encore sortir le soir en changeant du pantalon de rando. J’ai privilégié la polaire en plus pour ce voyage ! 😉

Pour ce qui est des lessives, dès qu’on a une douche, je lave mes culottes en même temps que je me douche (Claude le fait moins souvent que moi et après râle parce qu’il n’a plus de caleçon XD ). Il est aussi facile et rapide de laver un t-shirt. Pour le reste, on fait des lessives à la main ou des machines quand on y a accès (si un jour vous hébergez un cycliste, rendez-le heureux en lui proposant de faire une machine !).

Et vous, avez-vous des vêtements que vous aimez particulièrement en voyage ?

8 COMMENTS
  • Johanna
    Reply

    Tellement utile cet article, merci Stéph !! Et pour la devinette je dirais au moins 4 jours pour le shirt en Merino de mon expérience de rando en Norvège 😀 Je vous embrasse !

  • Magali
    Reply

    Quand je vais dans les pays chaud j’ai toujours des vêtements de coton ou lin très amples à manches longues . Mais je n’y fais pas de vélo, juste un peu de marche

  • anita
    Reply

    Moi je dirais 5 jours mais je n’ai pas d’expérience, j’ai toujours réussi à laver au bout de 3 jours. Sinon j’aime bien aussi emmener un paréo très fin , ça sert de serviette à la plage ou après la douche et c’est hyper léger. Mais bravo pour votre sens de l’organisation. Bisous

  • Christine
    Reply

    Ben moi j’aime bien emmener 10 robes, 5 paires de chaussures, 3 chapeaux et surtout mon vernis à ongles… 🙂 je pense que mon message vous sera utile!

  • Julien
    Reply

    Vous devez avoir de bons petits mollets à porter tout ça ; )

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Des fois on a envie de réenvoyer des choses mais au point où on en est, autant avoir chaud cet hiver ! 😉 On vous dira à quelle lenteur on grimpe les côtes Tadjiques XD

  • elisabeth
    Reply

    Moi comme Anita je pars jamais sans paréo ca protege du soleil et des coups de soleil et roulé ca fait un petit coussin pour mettre sous la tete pour lire sur la plage. Pour les sorties capitales européenne, j,emmène une robe à paillettes pour accompagner Christine en boite. Bravo pour l’organisation. Bisous

  • Marie Noëlle
    Reply

    Merci pour le partage. Pour le merinos je tenu 5 jours au bureau sans le laver avant notre voyage après j ai eu des scrupules. Tput au long de notre itinérance je dirais tpute la Sardaigne par temps froid soit 3 semaines mais quand il a fait plus chaud je le lavais au bout de 4 ou 5 jours de vélos sinon il y avait teop de sel dedans er c etait désagréable mais vous ? Je serais curieuse de comparer. En tout cas on a vite eu fait le choix de se délester encore et toujours pour s’alleger mais nous on affrontera l hiver bien au chaud alors c etait facile. Bonne route et merci de nous faire voyager !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *