Hospitalité grecque

Au jour le jour

Hospitalité grecque

Hello !

Nous sommes à Athènes, sur le point de prendre le bateau direction l’île de Chios. Nous traversons ensuite à Cesme et serons en Turquie ! Ca nous paraît fou, après un peu plus de 2 mois de vélo, nous quittons déjà l’Europe !

Avant ça, quelques nouvelles de ces derniers jours.

Pour faire le lien avec l’article précédent, on a continué à faire des rencontres avec la faune plus ou moins agréables : encore beaucoup (beaucoup) de chiens, des cigognes qui ont dansé un ballet au dessus d’un clocher pendant qu’on mangeait, une énorme scolopendre (en piteux état, heureusement pour nous) que Claude a identifié venant du Texas (il va envoyer la photo à un entomologiste)…

Au cours de cette dernière semaine, nous avons surtout reçu une belle leçon de vie de la part des grecs qui ont fait part d’une générosité très touchante. En voici un extrait.

Un midi, assis sur un banc d’une place pour déjeuner, une grand-mère vient nous voir, évidemment elle ne parle pas un mot d’anglais, et nous, pas plus de 4 mots de grec. Elle finit par nous apporter des cerises et œuf dur pour agrémenter notre pique-nique, waouh ! On comprend que tout ça vient de son jardin (à ce moment, il faut nous imaginer tous les 3 en train d’imiter les poules !). Elle part et revient cette fois avec un tupperware rempli d’œufs. Elle veut nous dire quelque chose, on n’a un peu de mal à comprendre, ça l’énerve un peu. Elle casse alors un œuf au pied de l’arbre à côté de nous, on comprend qu’il est frais et on se demande un peu si elle a perdu la tête pour casser des œufs comme ça ! On finit par comprendre : elle veut nous faire une omelette !! Alors là, on est bluffés ! Gênés par tant d’attention, on refuse en la remerciant autant que l’on peut. Elle finira par revenir avec un papier où elle a traduit “bon voyage” en français et elle nous offre de la salade, des courgettes, des délicieuses amandes grillées et même une fleur !

Un peu plus tard dans l’après-midi, on fait une pause le long d’une grande route à l’entrée dans un chemin. On voit un 4×4 arriver assez vite, plus il s’approche de nous, plus il klaxonne. On venait juste de s’installer… :/ On se relève péniblement (on a de bonnes courbatures il faut dire ! 😉 ), on pousse toutes nos affaires en pestant “c’est fou, dès qu’on se pose, il y a quelqu’un qui passe exactement à cet endroit”. Le véhicule se rapproche, il ralentit finalement à notre niveau, s’arrête et un grand gaillard en sort avec un sac rempli de concombres qu’il nous tend. On a à peine le temps de le remercier qu’il est déjà reparti à sa ferme qui est quelques centaines de mètres plus loin ! Il roulait aussi vite pour… nous apporter ses concombres !!

Un soir, on installe notre tente sous le porche d’une église après avoir eu la confirmation que ça ne posait pas de problème (on devient des pros du repérage de préaux pour éviter que la tente ne soit mouillée au réveil !). Une voiture ralentit à notre niveau, fait marche arrière et s’arrête. J’y vais en commençant à nous justifier : on est à vélo, il n’y a pas d’hôtel dans le coin, on part dès demain matin… La femme dans la voiture m’arrête et me demande si on a besoin d’aide, si elle peut faire quelque chose pour nous, si on a bien à manger… Je la rassure, on a tout ! Une demi-heure plus tard, elle revient avec 2 gros sacs plastiques à la main : elle nous apporte dîner (chaud !), croque-monsieur, croissants, eau, jus de fruits… Incroyable !!!

Et pour finir, je suis obligée de mentionner le magnifique accueil de Myranta, notre hôte airbnb à Athènes (allez-y les yeux fermés si passez à Athènes !). Notre mode de voyage lui plaît (et résonne avec sa propre fille qui est triathlète), elle nous cuisine des délicieux légumes farcis à notre arrivée, se met en 4 pour nous aider dans la révision de notre vélo (on lui aura quand même recouvert de cambouis une bassine et des torchons… :/ ), nous offre des raisins secs incroyables ramenés du sud de la Grèce… Merci !!

Il est assez étrange de raconter ces histoires, j’ai l’impression que mon récit n’est pas du tout à la hauteur de ce qui s’est passé… Au delà de “ces gens sont super sympas”, ces moments ont été vraiment très émouvants pour nous (et eux !). Voir de parfaits inconnus nous offrir autant est une expérience marquante. Nous nous sentons extrêmement chanceux et en ressortons avec plein de questionnements… Pourquoi le font-ils ? Pourquoi nous ? Pourquoi nous on ne le fait pas en France ?

 

Au delà des rencontres, la Grèce nous a aussi comblés par ses merveilles culturelles. Après un petit dej gargantuesque à l’hôtel (le paradis du cyclo !) de Kalambaka, nous avons passé une belle journée à crapahuter entre les monastères des météores. C’était magnifique ! Je vous laisse en juger par les photos. Nous en avons visité qu’un seul, ce voyage a tendance à nous rendre un peu agoraphobe, on choisit précautionneusement les moments où on se replonge dans les foules de touristes ! 😉

Notre passage à Athènes a été aussi l’occasion de visiter l’Acropole. Pour ma part, c’était la 3ème fois que j’y allais et c’est toujours aussi impressionnant de voir ces vestiges vieux de plus de 2 millénaires…

Les 3 jours de stop à Athènes ont été aussi l’occasion de réussir notre 1ère formalité consulaire : le visa iranien ! Après une aventure en x étapes (remplir le formulaire e-visa quand le site ne plante pas, mettre les photos à la bonne résolution au pixel près, trouver un endroit où l’on peut tout imprimer, aller à l’ambassade pour connaître le prix, se dire qu’on est prêts à payer 25e (x2) plus cher pour ne pas attendre 4j, aller dans une banque pour verser en cash le prix du visa sur le compte de l’ambassade, retourner à l’ambassade, attendre 10mn que nos visas soient prêts sans penser aux 50e), nous sommes ressortis victorieux avec nos visas prêts pour l’Iran ! Je dois reconnaître que devoir donner une photo voilée pour ce 1er visa a un peu froissé mon féminisme. Je me demande comment je vais vivre le fait de rester voilée pendant un mois… On, apprend en sortant de l’ambassade que les USA se sont retirés de l’accord nucléaire, on va surveiller la situation ces prochaines semaines.

Dernière chose importante de ce séjour à Athènes : la révision complète de notre vélo ! On fait ça tous seuls comme des grands : on change la chaîne arrière, on nettoie/graisse tout le vélo (victoire, la roue libre se remet à faire un bruit “agréable”), Claude règle les vitesses… on a même un pneu avant tout neuf que l’on changera dès que notre pneu actuel finira sa vie (il en n’est pas loin…). Bon, à l’heure où j’écris ces lignes, notre nouvelle chaîne ne semble finalement pas si optimale, Claude est sur le coup !

Une dernière chose que j’ai envie de vous partager pour aujourd’hui : les tensions autour de la Macédoine. Petit retour en arrière il y a 10 ans déjà, quand, en Bulgarie, on avait rencontré des personnes qui nous avaient expliqué (très sérieusement) que la Macédoine appartenait en fait à la Bulgarie et que la Bulgarie devrait envahir le pays pour l’annexer. Au cours de nos écoutes de podcasts, on a réalisé que ce sentiment était toujours existant mais aussi que la Macédoine avait un autre “ennemi” à affronter pour entrer dans l’Europe : la Grèce qui refuse le nom même de “macédoine” (Macédoine = Alexandre le Grand = Grèce). Et en effet, on a vu des tags nationalistes qui semblent attester de ce sentiment… La femme qui nous a apporté à diner avait aussi réagi quand on lui avait montré la carte de notre parcours avec les pays traversés en insistant que la Macédoine, c’était bien en Grèce, la région de Thessalonique, et non le pays. Et clairement, elle l’a répété jusqu’à ce qu’elle soit sûre que j’ai bien compris…

J’ajoute quelques photos en vrac ci-dessous.

Sur ce, je vous laisse, on a du rangement à faire avant de quitter notre AirBnb ! A bientôt en Turquie !

Stéphanie

15 COMMENTS
  • Élisabeth
    Reply

    Waouh!! Super intéressant et aussi dérangeant de me ressentir aussi peu hospitalière lorsque je croise des gens en vélo !! Il faudra améliorer ça !! Par contre pour la bébête aux pattes jaunes : elle n’est pas texane c’est évident : elle n’a pas le chapeau de cowboy…. bisous

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      😂 Claude l’a envoyée à des entomologistes grecs, on vous donne des nouvelles aux prochain épisode !

  • Christine
    Reply

    Moi, je retiens la photo voilée ! Quelle expérience et un mois à tenir comme ça ! Bon courage Stéphanie !

  • Jean
    Reply

    Les visas sont supers. Claude n’a eu aucune difficulté à se mettre une barbe règlementaire. Les gens sont plus généreux que chez nous mais ils ont des idées tout aussi arrêtées.

  • Brigitte COUVREUR
    Reply

    Toujours des news passionnantes et des photos superbes ! La photo voilée ça fait très bizarre en effet .
    Bonne route … Bisous

  • Martin
    Reply

    Bonjour
    Quel périple et belles rencontres ! L’hospitalité est phénomènale, le vélo y est pour beaucoup. Elle existe également en France, malheureusement pas en toutes régions et à moins grande échelle : j’ai connu ce genre de rencontres de soutien lors du Paris-Brest-Paris surtout la nuit (gâteaux, soupe, café, sandwich et la douche chez les particuliers), en Bretagne bien sûr. C’est toujours réconfortant.
    Encore bravo et courage pour la suite.
    René Martin

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      C’est bon à savoir et un peu rassurant aussi ! 🙂

  • Jacqueline
    Reply

    C’est une belle aventure que vous vivez et que vous nous faites vivre. C’est un vrai régal de vous lire, passionnant comme un bon livre qu’on aurait du mal à refermer avec en prime, photos et vidéos pour vous suivre (presque) en direct.
    Quelle énergie et quel humour !
    Chapeau bas les jeunes
    Jacqueline

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Merci Jacqueline pour ton message qui nous motive à poursuivre ces partages ! 🙂

  • Paul
    Reply

    Salut Stéphanie !

    Un petit mot pour te dire que j’ai bien reçu ta superbe carte postale. Ça m’a fait très plaisir d’autant que ce n’est pas le premier pays que tu as traversé et je l’attendais avec impatience 🙂

    Ici tout se passe bien, les beaux jours arrivent et les canards du canal vont plutôt bien. J’entame une période assez chargée avec la préparation de l’AG mais ça s’annonce assez bien cette année aussi, je penserai à toi!

    J’ai profité des ponts de mai pour, tout à la fois, faire un tour en Italie, en Vendée, dans les Landes et m’asseoir dessus à cause de l’AG, les pieds ballants et le coeur gros, mais je me rattraperai cet été, héhé…

    J’espère que tout se passe toujours bien de ton côté et j’attends la prochaine carte postale avec impatience!

    Keep up the good work!

    Bises

    Paul

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Hello Paul !

      Merci beaucoup pour ce message, je vois que tu suis attentivement notre périple et n’a pas raté notre passage express dans la principauté ! Côté cartes, je dois faire mon mea culpa, je n’ai pas du tout été assidue et en ai raté quelques unes. Promis, je vais me rattraper en Turquie, d’autant plus que je vais bientôt aller au hamam que tu m’as offert avec les autres enercopain.ine.s ! J’ai hâte !!
      J’ai bien pensé à toi il y a 3 jours quand j’ai voté pour l’AG. Bravo pour tout le travail déjà accompli, tous les documents préparatoires… Je ne crois pas que c’est toi qui aies fait le doc sur les prix mais plutôt ton ancienne camarade (toujours dans yon bureau je crois ?) qui a elle aussi fait un super boulot !
      J’espère que la reprise post-pont de mai n’est pas trop dure. Je suis ravie d’avoir de tes nouvelles, n’hésite pas à m’en donner ! Et si jamais tu passes en Asie centrale cet été, tu me fais signe ?
      Bises !
      Steph

  • Anne-Laure
    Reply

    Pas d’inquiétude Stéphanie, je rejoins complètement Jacqueline. La narration de vos aventures est réellement prenante, tu arrives à partager les émotions et lire ce récit sur la générosité des grecs m’a presque donner les larmes aux yeux…. Oui, nous nous méfions tellement de l’inconnu…. Je crois même que le pire, c’est que j’aurai eu peur de tant de générosité!!!! OMG, je suis affreuse!!!!! Pour le voile et la barbe, ça tombe nickel : 1 – pas besoin de crème solaire (vous m’aviez dit que c’était fort déconseillé quand on fait de petites toilettes) 2 – ta coupe de cheveux courtes commence à être trop longue, cachons la misère!!!!! Mouahahaha!!!! Je plaisante bien sur, c’est vrai que la photo froisse un peu :/
    Bisous et bravo pour tout, surtout la révision complète du vélo….vous allez devoir encore rester mes mentors plus longtemps, j’en ai bien besoin 😉

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Merci Anne-Laure pour ta franchise !! Clairement, nos coupes de cheveux ne ressemblent plus à rien… (Claude depuis plus longtemps que moi ! 😉 ), faudrait qu’on pense à aller chez le coiffeur !
      Contente en tout cas que nos articles te plaisent ! Et pour le vélo, je suis sûre que la prochaine fois, tu vas continuer à nous apprendre plein de trucs !!

  • marie-pauline
    Reply

    hello stéphanie,
    bonjour claude,

    le mois de mai ici aussi fut intense, plein de bonnes surprises et de belle personnes mais votre témoignage de l’accueil des grecs en fait quelque peu pâlir l’éclat pourtant. Votre partage me donne envie de retourner illico dans le Péloponnèse : même sans vélo, j’ai eu la chance de tester l’hospitalité, le dévouement et la gentillesse grecques.
    J’en profite pour partager la référence d’un film sorti l’été dernier “Djam”, un très beau film qui met en abime la crise grecque, la question de l’exil et des migrants…de façon magnifique, je trouve:-)
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=255877.html

    merci pour vos articles

    1. Stéphanie Couvreur
      Reply

      Merci pour tes commentaires Marie-Pauline !! 🙂 On va regarder si on trouve Djam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *